• Grey Facebook Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey Instagram Icon

Ecrit et édité par Eleonora Pizzanelli

Paris Design Week- Rive Droite

Lundi 17 Septembre 2018

Après une Rive Gauche sophistiquée, place à une promenade contemporaine sur le quai droit, le fameux triangle d'or Concorde-Opera-Champs-Elysées !

Crédit: Eleonora Pizzanelli

Limoges, capitale de la porcelaine, possède deux marques connues et reconnues à l’international : Daum et Haviland. L’occasion de pouvoir redécouvrir leur savoir-faire unique, empreint d’une modernité non-feinte.

Symbole de l’art du luxe à la française, la marque de porcelaine Haviland a été créée en 1842 par David Haviland. Les familles royales et les chefs d’Etats apprécient cette typique faïence de Limoges à l’allure et au toucher délicats. Fruit du geste précis de ses artisans, les formes classiques et originales du kaolin, apportent brillance et transparence à un objet qui valorise l’excellence à la française. En 2018, le designer Christian Ghion s’est engagé dans une collaboration avec la maison de la Haute- Vienne, proposant des modèles qui suivent son savoir-faire tout en insufflant une once de modernité et de design pour apporter comme il le souligne « un renouveau créatif » à cette marque séculaire. Les collections iconiques telles qu’Infini ou Damassé pour le Ritz viennent compléter l’espace de la Rue Royale, où exalte cet Art de vivre à la française Haviland s’enrichit des paradoxes pour créer un jeu fascinant des matières et des couleurs.                                             www.haviland.fr

Méritant son titre de verrier légendaire, la maison Daum s’appuie sur les trois piliers du design actuel : art, modernité et tradition alors qu’elle existe depuis 1878. Sa fabrication secrète (pâte de verre datant de l’Antiquité mélangée avec du cristal) suppose une grande maîtrise technique et manuelle. Daum a su accaparer les mouvements artistiques, ainsi que les artistes contemporains tels Madeleine Van der Knopp ou Patrick Villas pour apporter un rendu de matières éclatant aux créations de la maison. Résultat ? Les installations sont sublimées avec des nuances de couleurs recherchées et propres à l’univers irisé de Daum .                                                   www.daum.fr

Crédit: Eleonora Pizzanelli

Crédit: Eleonora Pizzanelli

Pour la suite, carte blanche à huit artistes danois dans l’espace conçu pour les expositions à la Maison du Danemark, sur les Champs- Elysées.

Oskar Koliander, architecte de formation, souhaite transmettre sa vison de la société numérisée à travers des installations qui valorisent les nouvelles technologies. Comment celles-ci peuvent transformer le monde ? Les références à l’histoire et à la science ne manquent pas. La recherche a encore de beaux jours devant elle pour exploiter le numérique et suivre sa compréhension.

Les talents de Carl Krull regroupent plusieurs corps de métiers : dessin, sculpture et performances. Avec pour ligne directrice un fil sismographique qu’il peut tordre selon ses désirs, Carl Krull réalise des illusions de volume pour donner vie à une réalité virtuelle qui fusionne avec le dessin. Ses œuvres sont tri-dimensionnelles : l’image sort de son contexte pour donner lieu à des formes et des figures puissantes et symboliques.

Les nouveaux motifs, la quête du progrès sans son aliénation sont ses principales sources d’inspiration dans sa création. Diplômé de l’Académie Royale de Copenhague, Matias Emil utilise le dessin et la technologie comme supports bi et tridimensionnels pour pouvoir créer une fusion entre l’industriel et le manuel...

Crédit: DR

Crédit: DR

Crédit: DR

Eleonora Pizzanelli